Navigation transversale

Samedi 23 Septembre 2017

Vous êtes dans : Accueil > Toute l'actualité > 2015 > 2014 > La processionnaire du Pin, un problème qui nous concerne tous !

La processionnaire du Pin, un problème qui nous concerne tous !

Cette espèce, dont les chenilles sont urticantes, est présente dans toute la ville. Chacun a déjà pu observer les chenilles en file indienne à la fin de l’hiver, descendant des arbres pour s’enfouir et muer.

Ce genre de problème ne peut être éradiqué, son développement étant lié au changement climatique. Néanmoins il est possible d’en diminuer fortement l’impact ; ainsi d’octobre 2014 à l’été 2015, la commune va engager dans les espaces publics concernés des opérations « coup de poing ».

 

L’action communale pourrait être inefficace si des foyers subsistent dans des pins privés.

Participez à la lutte !

Des actions complémentaires, préventives et curatives, peu onéreuses et assez efficaces existent :

• en juillet, lors de la reproduction des papillons, posez des pièges à phéromones dans les pins

• en janvier, cueillez les nids de chenilles dans les arbres à l’aide d’un échenilloir, et brulez les.

• lors de la descente des chenilles le long des arbres, en fin d’hiver, posez des pièges cercles autour des arbres.

Ces différents dispositifs se trouvent assez facilement. L’installation de nichoirs à mésanges permet également de diminuer le problème en invitant un prédateur !

 

Malgré tout cela, il est peu probable que la chenille processionnaire ne disparaisse alors :

• de fin février à début avril, surveillez les abords des bosquets de pin

• ne laissez pas vos enfants ou animaux domestiques manipuler les chenilles.

  • Haut de page