Navigation transversale

Dimanche 20 Août 2017

Vous êtes dans : Accueil > Toute l'actualité > 2015 > 2014 > Le logement social à Villefontaine

Le logement social à Villefontaine

Les logements sociaux (HLM, notamment) sont des logements ayant bénéficié d’une aide financière de l’État. Ils appartiennent aux organismes HLM (offices publics d’HLM et sociétés anonymes) ou gérés par eux. Les organismes HLM ont une mission d’intérêt général. Des obligations sont attachées aux logements qu’ils réalisent (encadrement des loyers et des ressources de locataires, garanties apportées aux locataires…). Ils ont une mission en matière de mixité et d’équilibre social de l’habitat.

À Villefontaine, le logement social tient une place importante avec plus de 62% de logements concernés.

Au début des années 1970, la Ville Nouvelle voit le jour avec la création sur plusieurs communes limitrophes d’une agglomération proche des régions lyonnaise, grenobloise et chambérienne. Cette opération d’intérêt national d’aménagement du territoire avait pour mission de pallier la croissance de l’agglomération lyonnaise en favorisant son desserrement vers l’Est sur l’axe Lyon-Grenoble. De nombreux logements on été alors construits sur Villefontaine, et l’Isle d’Abeau alors que les entreprises, à dominante logistique, ont été concentrées sur le secteur de Saint Quentin Fallavier.
La loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) du 13 décembre 2000 a créé une obligation de solidarité pour un certain nombre de communes, en veillant à une meilleure répartition territoriale des logements sociaux. Elle fixe une obligation de 20% de logements sociaux parmi les résidences principales, à atteindre avant 2020 pour les communes de plus de 3500 habitants (1500 en Île de France), situées dans les agglomérations de plus de 50000 habitants (article L.302-5 du CCH).
Personne seule ou famille, le candidat devra répondre à tous les critères d’accès au logement social pour que celui-ci lui soit attribué. Pour chaque logement proposé, la loi oblige la présentation de plusieurs dossiers de candidatures.
Les logements sociaux sont attribués aux personnes et aux familles dont les revenus n’excèdent pas certaines limites. Les plafonds de ressources dépendent des financements obtenus par le bailleur pour la construction ou la rénovation du logement concerné, de la composition du foyer et de la localisation du logement souhaité (en région parisienne ou en province).

Les logements présents sur Villefontaine appartiennent à plusieurs bailleurs: Advivo, Alliade habitat, Dynacité, HMF, IRA 3F, OPAC 38, Pluralis, SDH, Semcoda, Sollar.
Ce sont les bailleurs qui attribuent les logements disponibles lors de commissions d’attributions internes.
Les demandeurs de logements sociaux doivent déposer un dossier de demande de logement auprès d’un des bailleurs sociaux présents sur la commune qui enregistre la demande sur un logiciel commun à l’ensemble des bailleurs de l’Isère. Il n’est donc pas nécessaire de déposer un dossier chez chacun des bailleurs sociaux de la commune. La demande est enregistrée pour une durée maximale d’un an.
Des vœux sur les communes et/ou quartiers peuvent être émis mais le critère de la disponibilité dans le parc social prédomine.

Pour accéder à un logement social, plusieurs critères sont à remplir, dont notamment:

•Avoir des ressources suffisantes permettant de payer le loyer résiduel après déduction de l’APL, et ne dépassant pas le plafond d’accès au logement social.
•La composition familiale détermine la taille du logement adapté.
• être à jour dans le paiement de vos loyers actuels,
• Pouvoir fournir tous les justificatifs obligatoires tels que avis d’imposition, pièce d’identité en cours de validité, etc...

 

Le mot de l'élue :

Carine Kopferschmitt

Adjointe déléguée au pôle des solidarités

" Villefontaine ou l’humanisme naturellement.
Convivialité, simplicité, solidarité et pluralité sont les vertus cardinales et historiques de Villefontaine. Il y a ici un savoir vivre auquel chacun est attaché. Villefontaine ne devrait plus avoir à prouver son caractère accueillant ni à justifier de son ancrage historique dans la diversité d’abord sociale puis ethnique et culturelle.
Ce zoom sur le logement social, je l’ai souhaité pour dire stop aux idées reçues et à la stigmatisation. Oui, le logement social est présent à Villefontaine, oui le pourcentage de logements sociaux à Villefontaine est trois fois supérieur à la moyenne requise, et oui c’est notre réalité mais au delà du chiffre, derrière chaque porte d’appartement ou de maison il y a surtout des femmes et des hommes, qui ont pour principale ambition d’être heureux dans leur foyer comme tout un chacun et qui constituent, chacun dans leur être, la richesse de cette commune.
Il est temps que la loi sur la construction de logements sociaux soit enfin respectée et appliquée par l’ensemble des communes. Et pour ce faire, il est temps que nous changions notre perception négative du logement social. Parce que la vie professionnelle n’est plus aussi certaine, parce qu’un accident de la vie peut nous toucher, ou parce que tout simplement, au début de la vie active l’accession à la propriété n’est plus aussi aisé, nous pouvons les uns et les autres avoir recours au logement social.
Les bailleurs de la commune ont entamé des programmes de réhabilitations de leur parc immobilier ainsi que des offres progressives d’accession à la propriété.
En parallèle, ils assurent une gestion de proximité avec les locataires pour permettre à chacun d’être véritablement acteur de son lieu de vie. L’objectif est de favoriser l’intégration de tous les locataires dans leur cadre de vie et surtout de répondre au mieux aux besoins de chaque foyer.
Parce que nous avons des droits mais également des devoirs, il revient à chacun d’entre nous de respecter son voisin, son environnement et d’apporter sa contribution à la vie de son quartier. Ce sont, me semble-t-il, les conditions impératives pour vivre ensemble sereinement.
Je n’ai pas utilisé le terme de mixité sociale car elle ne se décrète pas, elle se vit !
Notre qualité de vie est indéniable et je persiste à dire que Villefontaine, à l’image de la France, terre d’accueil, est un modèle solidaire d’intégration et de respect de chacun dans sa globalité. "

  • Haut de page