Navigation transversale

Dimanche 23 Juillet 2017

Vous êtes dans : Accueil > Toute l'actualité > 2015 > 2014 > Les professeurs de l’orchestre Demos nord-Isère rassemblés à la salle Balavoine.

Les professeurs de l’orchestre Demos nord-Isère rassemblés à la salle Balavoine.

Les professeurs et le chef d’orchestre se sont réunis pour travailler ensemble les différents morceaux qu’ils apprendront ensuite à leurs élèves.

Cette année :

Les 18 enfants participant au projet se réunissent cette année deux fois par semaine, le lundi et le jeudi.

Ces jeunes âgés, de 7 à 12 ans sont accueillis à la maison de quartier de Servenoble. Deux nouveaux professeurs de clarinette ont rejoint Marie, professeur de flûte traversière. Ce sont donc Clémentine et Alexandre qui encadrent, à tour de rôle, les clarinettistes du groupe.

Ils vont apprendre au cours de l’année 2 morceaux instrumentaux, un chant grec avec percussions et un chant de la comédie musicale West Side Story.

Le travail est conséquent et l’enjeu est important puisqu’en juin 2015, les enfants partiront rejoindre les orchestres Isère et île de France à Paris à la Philharmonie, la toute nouvelle salle de 2400 places créée par Jean Nouvel. En août ils participeront aussi au festival Berlioz.

 

Le dispositif et leur parcours :

Le dispositif DEMOS permet à des enfants qui n’ont jamais touché à un instrument d’apprendre en groupe et d’intégrer un orchestre symphonique composé de 100 jeunes. Ils sont dirigés par leurs professeurs ainsi que par un chef d’orchestre professionnel.

L’orchestre DEMOS Isère, dispositif national porté par la Cité de la musique, décliné au niveau départemental par l’agence iséroise de diffusion artistique et financé par le conseil général de l’Isère. La ville de Villefontaine s’est proposée pour développer ce dispositif en direction des jeunes villards.

Le conseil général prend en charge les instruments de musique et la rémunération des professeurs. La ville de Villefontaine a composé le groupe, assure l’accueil, l’encadrement, l’organisation des répétitions et le transport des jeunes. Il n’y a aucun coût pour les familles.

C’est un réel engagement, à la fois exigeant en termes d’implication personnelle mais aussi en termes de dynamique de groupe.

En aout 2014, à l’occasion du festival Berlioz, le groupe a participé au concert intitulé France/Brésil. L’orchestre de Sao Paulo composé de jeunes adultes issues des favelas était également présent.

  • Haut de page