Navigation transversale

Mardi 17 Octobre 2017

Vous êtes dans : Accueil > Toute l'actualité > 2015 > 2014 > Villefontaine développe une politique exemplaire en faveur de l'apprentissage

Villefontaine développe une politique exemplaire en faveur de l'apprentissage

Avec 15 apprentis, qui représentent 3.5% des effectifs, la ville dépasse largement la moyenne d’emploi d’apprentis dans les collectivités territoriales (0.3%), et participe pleinement à l’insertion professionnelle des jeunes.

La commune de Villefontaine emploie plus de 400 agents et accueille des jeunes en apprentissage depuis 1999. Chaque année, 15 apprentis préparent des diplômes de niveau V, IV et III, dans des domaines très variés comme la petite enfance, le bâtiment, les espaces verts, l’animation ou encore le social. Cette réussite s’appuie largement sur l’implication des maîtres d’apprentissage qui les encadrent avec passion.

Le 31 janvier dernier, la ville de Villefontaine organisait son premier petit déjeuner de l’apprentissage. A cette occasion, élus, apprentis, maitres d’apprentissage, techniciens, et représentants de l’Etat, de la mission locale, de pôle emploi et de différentes écoles et CFA ont échangé sur cette réussite partenariale.

Quelques exemples de parcours

Jérôme -Technicien supérieur en informatique

« En 2003 je suis rentré à l’IUT GTR (Génie des Télécommunications et des Réseaux) de Grenoble, université Joseph Fourrier, pour une période de 2 ans. Après la première année en formation continue, j’ai eu la chance de pouvoir effectuer la seconde année en alternance sur le rythme : 1 semaine à l’IUT, 1 semaine en entreprise. J’ai pu ainsi intégrer les effectifs du service informatique de la mairie de Villefontaine dès la rentrée scolaire 2004. Suite à l’obtention de mon DUT, j’ai poursuivi mes études supérieures par un DEST (Diplôme d’Etudes Supérieures Techniques) : Génie informatique option Réseaux, formation dispensée par l’INP Grenoble. Ainsi pendant 2 ans j’ai pu continuer mon alternance à la mairie de Villefontaine sur le rythme : lundi et mardi en formation, le reste de la semaine en entreprise.

Ces 3 années de formation par alternance m’ont permis de me constituer un bagage technique solide tout en découvrant le monde du travail, facilitant ainsi ma future intégration dans la vie professionnelle.»

Marine- CAP petite enfance

Marine a suivi une 3ème SEGPA et a obtenu son Certificat de Formation Générale en 2008. Elle a ensuite intégré un CAP soignant d’équidés. Cette orientation ne lui convenait pas et elle n’a pas obtenu son CAP. Marine a, par la suite, été suivie par la Mission Locale, qui l’a orienté auprès de l’organisme « l’Escale » pour une « action orientation formation ». Dans ce cadre, elle a effectué 2 stages dans des groupes scolaires, d’une durée de 3 semaines chacun, en qualité d’ATSEM. Ces stages l’ont conforté dans son choix d’orientation professionnelle. Elle a intégré le CAP petite enfance, qu’elle effectue depuis la rentrée 2011 au lycée Marie Curie à Villeurbanne, pour une durée de 2 ans. Elle se forme au métier d’ATSEM dans un groupe scolaire de Villefontaine.

Sabrina - BTS économie sociale et solidaire

Après une seconde générale, option SES, Sabrina intègre une formation BEP électrotechnique, qu’elle valide en 2008. Par la suite, elle se dirige vers un bac pro micro informatique et réseaux qu’elle obtient en 2010. Elle se rend compte que cette orientation ne lui correspond pas. Elle dit avoir toujours eu un faible pour le secteur social. Elle décide alors de suivre un BTS Economie Sociale et Familiale en apprentissage.

Makram - BP de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport

Makram a obtenu son baccalauréat STT en 2006. Habitant Villefontaine, il était usager des centres sociaux. Par la suite, il est intervenu bénévolement au sein de l’un des centres sociaux villards pour animer des ateliers de danse hip-hop auprès des adolescents. Durant l’été 2008, il a été employé par la mairie de Villefontaine en qualité d’animateur, pour encadrer l’Oasis, dispositif estival d’animation organisé par l’ensemble des maisons de quartier. Aujourd’hui, Makram souhaite se professionnaliser dans le domaine de l’animation, d’où l’orientation vers un BPJEPS, qu’il effectue en apprentissage à l’UCPA.

  • Haut de page